INITIATIVE POUR LA TRANSPARENCE DANS LES INDUSTRIES EXTRACTIVES - TOGO

Débats publics autour des Rapports ITIE avec les Parlementaires et les Magistrats

0

Ils étaient quelques députés à représenter le parlement avec un nombre important de fonctionnaires de cette institution lors du débat organisé à l’attention des parlementaires et des magistrats de la Cour des Comptes à l’Hôtel Sancta Maria de Lomé, le 17 août 2017 autour des rapports ITIE. C’est au cours d’une cérémonie organisée par le Comité de pilotage pour présenter les résultats du rapport ITIE 2014, notamment les conclusions et recommandations dudit rapport. La présentation du rapport a cependant été couplée d’un atelier de formation sur la Norme et la mise en oeuvre de l’ITIE au Togo. Une formation assurée par l’équipe du Secrétariat technique avec à sa tête le Coordonnateur national, Didier Kokou Agbémadon. En guise d’introduction, Monsieur Agbémadon a précisé que « In fine, les informations du secteur extractif doivent servir à l’amélioration de la gouvernance du secteur. Cette amélioration ne peut être possible que s’il y a une réelle intégration des outils de la norme ITIE dans les systèmes nationaux de gouvernance du secteur. D’où la nécessité de faire impliquer les parlementaires pour un réel changement à partir des réformes et des lois pour lesquelles ils seront saisis par le gouvernement ou ils se seront auto-saisis. » Ces propos liminaires du Coordonnateur national de l’ITIE-Togo ont été suivis des interventions des Chefs Cellules du Secrétariat technique de l’ITIE-Togo. La première intervention était celle du Chef Cellule Collecte et Traitement de données, Madame Judith Biféi Kombaté. Elle a fait cas de l’expérience que le Togo a faite de la transparence et de la redevabilité à travers la Norme ITIE depuis le démarrage de sa mise en oeuvre. A sa suite, le Chef de la Cellule Administration et renforcement de capacités, Michaël Amékudzi a présenté le thème intitulé « appropriation de la Norme ITIE ». La troisième intervention a été celle du Chef Cellule Information et Communication, Parfait M. Dzivénou. Ce dernier, parlant de « la Communication ITIE et le dialogue », a définit les deux concepts dans le contexte précis de la transparence et de la redevabilité, comme étant indispensables, avant de démontrer – en se basant sur les trois piliers de la Norme (divulgation des données par les entités déclarantes, publication des données par le groupe multipartite et dissémination des rapports) et le mécanisme de fonctionnement de la Norme (mise en oeuvre tripartite) – comment ils peuvent favoriser la sensibilisation des populations et promouvoir la visibilité de la mise en oeuvre de l’ITIE. C’est après ces trois interventions que le Cabinet Moore Stephens, représenté par son expert, Radhouane Bouzaiane, a présenté le rapport ITIE 2014. Peu avant l’ouverture des débats, le professeur Agbodzi, a présenté, au nom du cabinet La maison de l’entrepreneur (LMDE), « l’importance du secteur extractif dans l’économie nationale ».

 

Partager