INITIATIVE POUR LA TRANSPARENCE DANS LES INDUSTRIES EXTRACTIVES - TOGO

Dissémination du Rapport ITIE Togo 2014 à Sokodé

0

 Sokodé, le jeudi 10 août 2017, la délégation de l’ITIE-Togo, composée des représentants du collège de la société civile au Comité de pilotage et des membres du Secrétariat technique, avec à leur tête le Coordonnateur national de l’ITIE au Togo, a rencontré la population de la région centrale. Cadres de l’administration, chefs traditionnels, religieux et militaires, leaders d’opinions de la ville de Sokodé et ses environs, tous réunis dans la grade salle du centre communautaire des Affaires sociales de la ville, ont eu droit aux résultats du rapport ITIE 2014. C’est d’abord le chef de la cellule administration et renforcement de capacités, Michaël Amékudzi, qui a présenté les impacts de la mise en oeuvre de l’ITIE sur l’économie nationale et sur les conditions de vie des populations. Sa présentation a fait place à celle du chef cellule collecte et traitement de données, Madame Judith Biféi Kombaté, qui a présenté les conclusions et recommandations du rapport ITIE 2014. La troisième communication, présentée par le chef cellule information et communication, Parfait M. Dzivénou, a consisté à expliquer au public comment utiliser les données ITIE ou les informations financières et contextuelles du secteur extractif.

Il faut noter que la séance a été présidée par le préfet de Tchaoudjo, le Colonel Matéindou Mompion. Celui-ci en prononçant le mot d’ouverture, a affirmé que « le déficit d’information et de communication a souvent été source d’incompréhension et de conflits, frein au développement économique qui, aujourd’hui constitue le soucis majeur du président de la République, chef de l’Etat, Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé, qui ne ménage aucun effort pour le bien-être de la population togolaise. » Pour sa part, le Coordonnateur national, Didier Kokou Agbémadon, en introduisant la dissémination, a exprimé le souhait que la population s’approprie les principes et exigences de la Norme pour faire de la transparence et de la redevabilité une culture nationale.

Partager