INITIATIVE POUR LA TRANSPARENCE DANS LES INDUSTRIES EXTRACTIVES - TOGO

Objectifs

L’ITIE représente un effort commun destiné à prévenir les tractations malhonnêtes, comme le détournement, par des industries extractives, de revenus destinés aux comptes publics de l’État vers des comptes privés. Les tractations malhonnêtes peuvent porter, entre autres sur:

  • l’établissement de rapports frauduleux sur le contenu et la quantité des produits exportés par les industries extractives;
  • la réduction des sommes versées à l’Etat au titre des taxes et des redevances;
  • le manque de transparence dans la gestion des redevances versées à l’Etat par les industries extractives;
  • des tractations malhonnêtes d’acteurs privés et de représentants gouvernementaux responsables des paiements des entreprises ou de la perception des frais, taxes et redevances des industries extractives.

Les revenus considérables générés par les industries extractives ont fréquemment alimenté la corruption, exacerbé les conflits et affaibli le développement économique, contribuant ainsi à une augmentation des taux de pauvreté. Les revenus des industries extractives devraient plutôt être un moteur important de croissance économique. Lorsqu’ils sont consacrés à des investissements publics comme la santé et l’éducation, ces revenus peuvent contribuer au développement, à une meilleure qualité de vie ainsi qu’à une réduction de la pauvreté s’ils ne sont pas détournés.

A travers le processus de transparence et de redevabilité (obligation de rendre des comptes), l’ITIE tente de prévenir les tractations malhonnêtes et d’éliminer le « fléau des ressources » auquel font face de nombreux pays du monde. La transparence des paiements et des revenus renforce l’obligation de rendre des comptes, car lorsque l’information est accessible au public, il est plus facile d’exercer des pressions sur les gouvernements afin qu’ils affectent les revenus à des services de base clés tels que la santé et l’éducation.

Cinquième producteur mondial de phosphates, le Togo qui possède également du calcaire, du marbre, du fer et des réserves de pétrole en offshore. Il a été admis comme pays candidat à  l’ITIE le 19 octobre 2010.

Je vous souhaite la bienvenue sur le site web de l’ITIE-Togo.

 Didier Kokou AGBEMADON

        Coordonnateur national