Concertation des parties prenantes de l’ITIE pour le plan d’actions 2021-2025

20 août 2021 Posted by: Webmaster Actualités Formation

Tsévié, 20 août 2021 – Un atelier de concertation a réuni les parties prenantes de l’ITIE-Togo, du 17 au 20 août 2021, pour finaliser le draft du plan d’actions en cours d’élaboration pour la période 2021-2025. Organisé par le Secrétariat tecchnique de l’ITIE-Togo, l’atelier a permis aux participants parmi lesquels les membres de la commission d’élaboration du plan d”actions, y compris des représentants de l’administration publique, des entreprises extractives et de la société civile, un représentant de la Cellule présidentielle d’exécution et de suivi des projets prioritaires (CPES) du gouvernement et les membres du Secrétariat technique de finaliser l’élabaration dudit draft de plan d’actions. En quatre jours, toutes ces parties prenantes du processus ITIE ont échangé pour la meilleure définition des objectifs de mise en oeuvre de l’ITIE durant les cinq prochaines années. Dans son mot introductif, le coordonnateur national de l’ITIE au Togo, Monsieur Didier Kokou Agbemadon, a situé le contexte de l’élaboration de ce plan d’action et justifié l’importance de l’implication de tous pour sa réalisation réussie. Il a déclaré que ce nouveau plan d’actions est élaboré pour répondre aux recommandations du rapport de validation. Selon ce rapport, le plan d’action de l’ITIE-Togo ne met pas en évidence le lien entre les objectifs de l’ITIE et les priorités nationales pour lesquelles la mise en oeuvre de l’ITIE doit contribuer aux impacts au niveau national.

Le premier jour a été consacrée à l’exposé sur la Feuille de route du gouvernement à l’horizon 2025 ; une feuille de route élaborée à la suite du Plan national de développement (PND) en tenant compte de la situation sanitaire liée à la COVID-19. Cette Feuille de route est présentée par le représentant de la CPES, Monsieur Yao Efalou, qui a souligné que “la Feuille de route 2025 du gouvernement est actuellement le document de référence en matière de priorités nationales”. Elle constitue une portefeuille de 42 projets et réformes prioritaires pour le gouvernement afin d’accompagner la nouvelle vision et les nouveeaux axes stratégiques du pays. Elle est organisée en trois axes stratégiques comprenant vingt ambitions, trente-qutre projets dont quatorze projets phares et six réformes dont une réforme phare. C’est donc avec la Feuille de route à l’horizon 2025 (FDR 2025) du gouvernement que se fera le lien avec les objectifs de mise en oeuvre de l’ITIE au Togo.

A partir du deuxième jour de l’atelier, avant de passer à l’examen du draft du plan d’actions, les participants à l’atelier ont également suivi une communication sur l’élaboration d’un plan d’actions en général, avec des exemples types sur la matrice ou les différents modèles de plan d’actions, et plus particulièrement sur la méthodologie suivie pour arriver au canevas proposé pour l’élaboration du plan d’actions de l’ITIE-Togo. Le plan d’actions ITIE 2021-2025 est présenté par catégorie ; chaque catégorie représente une exigence de la Norme ITIE. Chacune des différentes exigences de chaque catégorie est reliée à une ambition et aux projets découlant de la Feuille de route 2025 du gouvernement et donne lieu aux objectifs ITIE pouvant conduire à sa réalisation. Ainsi donc, la définition des objectifs du plan d’actions ont été examinés en rapport avec les priorités nationales avant la définition des activités prévues pour les atteinddre. Ces activités en appellent à des sous-activités nécessaires pour leur accomplissement.

Cet atelier dit de concertation des parties prenantes de l’ITIE-Togo a donc permis, en quatre jours, aux parties prenantes représentées, de définir et de se mettre d’accord sur les objectifs de mise en oeuvre de l’ITIE en lien aveec les priorités nationales et également sur les activités et sous-activités pouvant permettre d’atteindre les objecctifs et contribuer à la réalisation des ambitions, projets et réformes prioritaires du gouvernement d’ici l’années 2025. Avant de se séparer, les participants ont recommandé au Secrétariat technique de procéder à la bonne évaluation des coûts de la mise en oeuvre du plan d’actions, à l’établissement du caledrier de réalisation et à la définition des indicateurs de performane de chaque activité. Il a été également recommandé de mettre en place un mécanisme de suivi-évaluation efficace de la mise en oeuvre du plan d’actions, avant son adoption par le Comité de pilotage.